Bornes 21 à 40

 

Borne située près de la venta Yasola.

21. A 590 mètres de l'antérieure, à Gaïneco-mouga. La ligne passe ensuite par la crête de Gaïneco-mougaco-arria, Souguiceagaco-arria, Souguiceagaco-lépoa, Larrounchipico-soroa, et par celle de Larrounchipi et Méatcécogaïna.

22. A 1475 mètres de l'antérieure, à Méatcéeo-lépoa. A partir du sommet de la montagne Zizcuiza, la ligne reprend les crêtes qui séparent ies bassins de la Bidassoa et de la Nivelle.

De part et d'autre de la borne 22, deux autres bornes mentionnant la présence de cromlechs, sépultures préhistoriques

23. A Zicuizaco-lepoa, à 293 mètres de la 22.

24. A 312 mètres à Gaztelu-chourico-malda, et à 68 mètres avant d'arriver au pied des rochers de Larroun, au sommet desquels se trouve un ermitage ruiné que la ligne frontière traverse par le milieu. Les difficultés du terrain du côté occidental ne permettent pas de mesurer la distance entre cet ermitage et la borne antérieure.

Anciennes bornes portant une croix rouge sur le dessus, l'une située au sommet de la Rhune, l'autre après l'obélisque de l'impératrice Eugénie

25. Au point connu sous le nom de Mougarri-luce, à 398 mètres de l'ermitage.

Borne 25 placée entre deux anciennes bornes. A 20 m au nord borne portant l'inscription "independentza"

Ancienne borne située entre la 25 et la 26
26. A 185 mètres, dans l'endroit appelé Pillotalecouco-gaïna.

27. Sur la rive droite du ruisseau Ourquillacoitourria, ou source d'Ourquilla, un peu au-dessous de la source, à 300 mètres de la dernière borne. La ligne divisoire quitte les crêtes et suit le ruisseau.

28. A Ourquillaco-erréca-ondoa et sur la rive droite du ruisesau, à 117 mètres de la précédente. La frontière reprend la ligne des versants jusqu'à la borne 35, et tourne avec elle brusquement vers le Sud.

29. A 612 mètres, dans l'endroit nommé par les Français Fagueco-célaya et par les Espagnols Fagaco-larria.

Ancienne borne n°30 dont on peut lire le numéro.

      Les quatre morceaux de la nouvelle borne n°30, où on peut lire l'inscription R 30 sur deux des quatre morceaux.

30. A 400 mètres, au lieu connu sous le nom de Mouguillondo. A 64 mètres au delà, on arrive aux rochers dénommés Mouguillondoco-arria ou

Malcouétaco-arria.

A coté de la borne n°31 gît l'ancienne borne.

31. Dans un endroit que les Français appellent Gomendiaco-gaïna et les Espagnols Condendiagaco-gaïna, à 322 mètres de la 30'' borne.

     A coté de la borne n°32 gît, brisée, l'ancienne borne.
32. Au petit col de Gomendiaco-lépoa, ou Condendiagaco-lépoa, à 205 mètres.

     A coté de la borne n°33 se trouve l'ancienne borne dont on peut lire le numéro sous la croix.
33. A 254 mètres, au sommet de Gaprioco-éguia.
34. Sur la crête du même nom, à 419 mètres plus en avant.

35. A 411 mètres, dans l'endroit nommé Lizouniaga et Lizouniaco-gaïna. La frontière quitte en ce point la ligne des versants pour descendre dans la direction S. S. E.; elle coupe le cours d'eau qui vient de la source de Lizouniagaco-Itourria.

36. Près de trois pierres en forme de table qui se trouvent sur le chemin de Sare à Venu au point nommé Lizouniagaco-mayarriac, ou Lizouniaco-mougarriac, à 277 mètres de la précédente.

Ancienne borne marquée d'une croix sur le dessus, située entre la 36 et la 37

37. Dans un endroit appelé Eguimiarra, à peu près au S. S. E. et à 213 mètres de la borne antérieure.

38. A 341 mètres dans la même direction, sur le chemin de Sare à Lésaca, au lieu nommé Lésaca-bide.

39. A 838 mètres, dans la même direction, au point nommé Irourmouga dans le parage de Labéagaco-gaïna.

40. Dans l'endroit nommé Ibantalico-gaïna, à 166 mètres à l'Est, et un peu au delà de la crête.

Bornes 1 à 20 - retour - Bornes 41 à 60