bornes 1 à 20

 

Les signaux de démarcation consistent en bornes et en croix gravées dans le roc; les unes et les autres sont marquées de leur numéro d'ordre, à l'exception de quelques croix. Chaque numéro est inscrit en tête de l'article qui désigne la situation du repère correspondant; il est dit quand c'est une croix et si elle n'a pas de numéro.

 

Borne numéro 1: Est placée sur un rocher, nommé Chapitelaco-arria, à 300 mètres en aval du pont d'Enderlaza et sur la rive droite de la Bidassoa, à l'endroit où finit la pente du chaînon qui prolonge le massif de montagnes qui sépare le bassin de cette rivière de celui de la Nivelle

2: Dans un endroit, nommé Alcandia, à 534 mètres de la précédente, et à 2 mètres d'une croix sans numéro (croix rouge). Entre ces deux bornes, la ligne divisoire gravit la pente de la montagne.

Deux autres croix sont gravées sur un autre rocher tout proche.

3: Sur la crête du chaînon et à 205 mètres du numéro antérieur, dans un lieu nommé Alcozpé.

4: A Alcozpéco-saroya, à 277 mètres de la troisième, comptés sur la crête.

5: A 189 mètres, sur la même crête, au petit col d'Alcozpé ou Alcozpécolépoa.

6: A Aranoco-arria, à 353 mètres.

La ligne brisée sur le dessus de la borne indique que la frontière change de direction

Entre les bornes 6 et 7 un  rocher sert de perchoir à une vingtaine de vautours

7: A 497 mètres, au lieu nommé Mia-méaca. à 5,85 mètres d'une ancienne croix sans numéro.

La ligne brisée sur le dessus de la borne indique que la frontière change de direction

8: A 287 mètres, à l'endroit nommé Cigorraco-arria, ou Cigorraco-arrigaïna.

9: Au lieu connu sous le nom de Faringaïna, à 579 mètres. A partir de ce point, la ligne internationale se confond avec celle qui partage les bassins de la Bidassoa et de la Nivelle.

Entre les bornes 9 et 10 une borne sans numéro

10: A 306 mètres de l'antérieure, sur la montagne de Faringaïna.

La ligne divisoire descend ensuite de Faringaïna, et passe entre deux rochers nommés Mandoléco-arria.

11: Au lieu appelé Mandoléco-béhéreco-soroa, à 517 mètres de la dixième.

La borne 11 domine les ventas d'Ibardin

12: A 696 mètres, à Ibardinco-lépoa, ou col d'ibardin.

     La borne n°12 a été déplacée et se trouve désormais sur le parking du centre commercial Peio, au dessus de la station service.

13: A 254 mètres plus loin, à Ibardinco-lépoa, au pied de la montagne Ameztéguicoéguia.

Deux anciennes bornes entre la n°13 et la n°14: l'une contre le mur de la station service, l'autre 50 m avant la n°14.

14: A 410 mètres, à l'endroit nommé Guardiaco-échola.

La ligne de partage des eaux des deux rivières mentionnées ci-dessus change de direction, formant un arc convexe du côté du Sud, et la frontière l'abandonne pour suivre, à l'Est, la crête d'Erenzazou, jusqu'à la n° 17.

Deux anciennes bornes entre la n°14 et la n°15

15. A Erenzazouco-gaïna, à 215 mètres de la dernière.

16. A Erenzazouco-lépoa ou col d'Erenzazou, à 154 mètres.

17. A 138 mètres, à Erenzazouco-gaïna. A 14 mètres plus loin, la ligne divisoire passe par le rocher d'Erenzazouco-azpicoarria, ou Armalo, signalé par une croix sans numéro, laissant en Espagne le sommet de la montagne; elle abandonne alors la crête d'Erenzazou et descend la montagne de Zoubicomalda.

Les bornes n°18 et n°19 se trouvent près (100 m) de la venta Inzola

18. Au pied de la montagne de Zoubico-malda, à l'endroit appelé Mougaco-zoubicomalda, sur la rive gauche du ruisseau d'Inzola, et à 663 mètres de la 17.

     Les bornes n°18 et n°19 se trouvent de part et d'autre du ruisseau Inzola

19. A 10 mètres et sur la rive opposée. La frontière continue dans la direction de l'Est, et gravit la pente des hauteurs qui sont en face.

20. Au lieu nommé Mildostéguico-malda, à 205 mètres de la précédente.

La ligne internationale continue par la crête de Mildostéguico-malda par les rochers appelés Ladron-arria et par Erdigo-mouga.

retour - BF21-40