bornes 481 à 500

 

 

Ancienne BF 481 coté français

BF 481 coté espagnol

La BF 481 coté français a été remplacée par un disque de cuivre, enseveli lors du re-goudronnage de la route. Ce disque a été retrouvé et se trouve maintenant protégé par une plaque de fonte.

  Le disque 481 a été replacé en surface (photographié le 27 août 2017)

481. On a posé, pour repérer ce point, de chaque côté de la Raour, sur la bissectrice du quatrième angle, une borne avec le numéro 481, et à 15 mètres de ce point. Le sixième point se trouve sur le prolongement du mur de séparation des propriétés François Estève et Montagut, sur la rive gauche de la Sègre, à une distance de 296 mètres 60 centimètres de l'angle que forme ce mur avec celui de la propriété François Palau de Llivia.

La BF 482 coté français a été remplacée, elle aussi, par un disque de cuivre, visible au ras du goudron.

Lors de l'élargissement de la route en 2002 les bornes 481 et 482 ont été remplacées par des disques de cuivre: elles ont été conservées et se trouvent dans le jardin du bureau des Douanes à Bourg-Madame

La BF 482 coté espagnol

482. Pour marquer ce point, on a planté à sa droite et à sa gauche, à 20 mètres de distance, une borne avec le numéro 482, sur la perpendiculaire élevée en ce point au cinquième alignement. En prolongeant la ligne qui unit le cinquième au sixième point de 47 mètres 50 centimètres, on atteint le milieu du lit de la Sègre, qu'on n'a pas signalé.
Pour mieux définir l'axe de la Raour, on a mesuré les longueurs des alignements et les angles qu'ils font entre eux. Les deux premiers angles sont ouverts du côté de l'Espagne et les deux autres du côté de la France. Du point fixé comme celui de la rencontre des axes de la Raour et de la Sègre, on va en ligne droite à la rive gauche de la Sègre et à l'extrémité du mur de clôture qui sépare le pré de Montagut de Puycerda de la propriété de François Estève de Hix.

483. Borne à 10 mètres de la rive gauche de la Sègre et à 51 mètres 60 centimètres du numéro 482 de la rive française, à l'extrémité du mur précité.

484. Suivant la ligne droite dudit mur, qui fait un angle de 162 degrés avec le repère482 de la rive française, et à 235 mètres, on a mis une borne à un coude du mur. On suit encore le mur, qui fait ici un angle un peu plus grand que 90 degrés et qui, à 25 mètres de là, fait de nouveau un angle de 90 degrés.

485. Borne au bout de ce mur, qui marque la frontière. Cette borne est à 110 mètres de la précédente en ligne droite. Cette ligne droite et celle qui unit les repères 483 et 484 font entre elles un angle de 170 degrés.

486. Sur une direction formant un angle de 156 degrés, et à 305 mètres, borne sur le côté ouest du chemin de Bourg-Madame à Aja. La frontière suit la crête sinueuse du talus connu sous le nom de Rive de la Coume du Mas-Blanc jusqu'au repère 489.

487. Borne à 438 mètres, au commencement d'une dépression du talus.

488. Borne à 235 mètres, à la fin de la dépression.

489. Borne à 267 mètres, au point où confinent la commune espagnole d'Aja avec les communes françaises de Bourg-Madame et de Palau. D'ici la division internationale est déterminée par une ligne droite qui se dirige à peu près vers le sud, sous un angle de 105 degrés, et qui arrive au lieu nommé Riva, ou Marge de las Colominas. On a placé trois bornes sur cet alignement.

490. A 459 mètres et au milieu du champ Coll.

491. A 233 mètres, sur le côté nord du chemin de Aja à Palau.

492. A 142 mètres, à la marge de las Colominas, où se termine cet alignement. La frontière s'incline au sud, formant un angle de 168 degrés et allant directement à l'extrémité d'un mur de clôture entre propriétés espagnoles et françaises.

493. Borne à 193 mètres et à l'extrémité du mur indiqué. La ligne s'incline sous un angle de 172 degrés le long du mur, qui est presque en ligne droite.

494. Borne à 270 mètres et à côté du mur. Les murs de clôture marquent la frontière jusqu'à la rivière de La Vanera.

495. Borne à 135 mètres, sur la rive droite du rio de La Vanera, en face de l'embou chure du rio Envolante ou ruisseau de Vilallovent. On traverse La Vanera et on remonte le ruisseau de Vilallovent l'espace de 4 640 mètres, depuis son embouchure jusqu'au point où il se divise en deux ravines peu sensibles.

496. Borne à la réunion des deux ravines. D'ici on monte par une longue croupe qui aboutit à la cime du col de Marcé, en passant par les quatre bornes suivantes et allant en ligne droite de l'une à l'autre.

497. A 171 mètres, dans une petite clairière qui sépare la masse du bois de Palau d'un groupe d'arbres qui demeure en Espagne.
498. Formant un angle de 121 degrés, à 290 mètres, et à 12 au nord du chemin de
Ripoll à Puycerda, au lieu dit Pallado-de-Dalt.

499. Angle de 172 degrés, à 385 mètres, à Coma-Tabanera.

500. A 535 mètres, sous un angle de 177 degrés, sur la cîme du col de Marcé. A coté se trouve une borne portant l'inscription MP 27

Bornes 461 à 480 - retour - Bornes 501 à 520